Les scies circulaires

Leur fonction est simple et offre peut de variantes : elles permettent d’effectuer pratiquement exclusivement des coupes droites. Pourtant, il serait impossible de s’en passer…

Un scie circulaire sert à refendre ou tronçonner rapidement du bois massif ou des panneaux dérivés du bois. C’est une machine idéale pour les travaux lourds. Elle est performante et précise.
Il existe deux catégories de scies circulaires : les modèles classiques, avec carter de protection de la lame mobile, et les machines plongeantes, dont la lame est entièrement masquée par un carter.
Leur alimentation peut être sur secteur ou par batterie.
Une scie circulaire se compose d’un bloc-moteur qui entraîne directement une lame.
Sur un modèle classique, le haut de la lame est protégé par un carter fixe et le bas par un carter rétractable qui pivote dans le carter fixe pendant le sciage. Dès que la scie sort de la pièce, le carter mobile vient se refermer et recouvre automatiquement la lame.
Le carter fixe comporte une prise d’aspiration qui peut être reliée à un aspirateur de chantier. La lame coupant en remontant, les sciures sont acheminées dans le carter. Ce système est très utile, car les scies circulaires provoquent une grande quantité de sciure.
À l’arrière de la lame se trouve un couteau diviseur dont le but est d’écarter le bois au fur et à mesure de la progression, afin d’éviter le blocage de la lame et le rejet de la scie ou celui de la pièce.
La scie circulaire plongeante possède un carter qui englobe complètement la lame. Elle est dotée d’une règle graduée de profondeur permettant de définir la profondeur de plongée. Après la mise en marche de la machine, faites plonger la lame dans la pièce (avec le couteau diviseur) jusqu’à la profondeur réglée, puis guidez la machine pour effectuer la coupe. Arrivé en fin de coupe, faites remonter la lame dans le carter.
L’aspiration des sciures est plus efficace, car le carter englobe une grande partie de lame.
Autre grand avantage, une scie plongeante permet des découpes en milieu de panneau, ce que ne peut pas faire un modèle classique. Ces machines sont souvent couplées à un rail de guidage pour effectuer des coupes précises.
Sur tous les modèles, l’ensemble lame/bloc-moteur possède une semelle inclinable permettant de réaliser des découpes perpendiculaires ou inclinées (coupe d’onglet à 45°, par exemple). L’avant de la semelle comporte un repère de sciage indiquant l’axe de la lame.
Sur la semelle peut être installé un guide parallèle qui permet de prendre appui sur le bord d’une pièce, pour réaliser une coupe parallèle (limitée à une vingtaine de centimètres).
Ces machines sont équipées d’un système de mise en marche de sécurité. Il faut appuyer préalablement sur un bouton pour déclencher la gâchette.

Les modèles diffèrent par la puissance et par le diamètre de la lame. Celui-ci détermine la profondeur de coupe de la machine. Les lames de 160 mm (les plus petites) offrent une profondeur de sciage maximale de 55 mm à 90° et de 38 mm avec une inclinaison de 45°.
Les plus grandes lames, d’un diamètre de 240 mm (ou 235 mm), ont une profondeur de coupe de 82 à 86 mm à 90° et 64 mm à 45°.
Pour utiliser une scie circulaire, procédez comme suit :
– fixez solidement la pièce à découper ;
– plaquez fermement le devant de la semelle en face du trait de coupe ;
– mettez la scie sous tension et attendez qu’elle ait atteint son plein régime, puis engagez-la dans la pièce ;
– avancez régulièrement en plaquant la semelle sur la pièce, le carter mobile s’escamote au fur et à mesure  ;
– dès que la machine sort de la pièce, le carter mobile se remet en position de protection ;
– attendez l’arrêt complet du moteur, puis posez l’appareil ; débranchez-le si vous ne le réutilisez pas immédiatement.

Faites attention à la partie découpée, si elle est grande ou lourde, elle risque de casser le bout de la pièce avant la fin du sciage. Maintenez la découpe ou utilisez un support, comme des tréteaux.

D’après Le grand livre de la menuiserie © DFTG

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *