Le recyclage des eaux grises

Pour réduire sa facture d’eau et préserver la planète, il y existe de nombreuses solutions, dont l’une, ingénieuse, consiste à récupérer les eaux grises…

Que sont les eaux grises ? Il s’agit des rejets autres que les toilettes dans l’habitation (douche, lavabos…). Le principe consiste à débarrasser de ses impuretés selon différents procédés (filtres, membranes, UV) et de de la réutiliser pour les mêmes usages que l’eau de pluie. Bien entendu, elle est impropre à la consommation humaine.

On n’utilise que les eaux grises provenant des lavabos, douches et baignoires, celles des éviers sont trop grasses. Ces systèmes sont fiables : ils ont fait leurs preuves depuis de nombreuses années en Allemagne.
Cependant ces solutions restent chères à l’achat et en coût de fonctionnement. Selon les modèles, la consommation est comprise entre 1,2 à 3,5 kWh/m3. Par conséquent, le bilan écologique reste mitigé.
Ces systèmes sont considérés rentables dans les petites collectivités ou les grandes familles. Le volume minimal de traitement est compris entre 300 et 600 litres par jour, selon les appareils.

Les systèmes de recyclage des eaux grises se présentent sous la forme de modules compacts automatiques, fournis avec tous les équipements nécessaires : cuves de filtration et de stockage, filtres, pompes, etc. installés dans le sous-sol de l’habitation.

Sur une installation existante, il sera nécessaire de modifier les évacuations pour les faire aboutir dans le centre de traitement. La réglementation française ne prend pas encore en compte ce genre de solution, mais l’installation avec réseau indépendant reprend les mêmes restrictions que pour les eaux de pluie.

Ces systèmes peuvent être utilisés seuls ou combinés. Certains fabricants proposent des solutions pour les jumeler avec une installation de récupération d’eau de pluie. On estime, dans de telles conditions, que la consommation journalière d’eau potable par jour et par personne passe de 130 à 59 litres.

D’après La plomberie © DFTG

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *