Les scies égoïnes

Outil indispensable pour qui travaille le bois, la scie égoïne rend de nombreux services dans l’atelier. Elle comporte une poignée et une lame à dos oblique…

La poignée est vissée à travers des trous percés dans la lame. Les modèles traditionnels possèdent une poignée en bois plus ou moins ouvragée. Les modèles récents ont des poignées en matière plastique. La poignée doit être solide et bien adaptée à la main, car c’est le point de départ de l’effort de coupe. Il existe une grande variété de scies égoïnes, qui se distinguent par leur longueur et le type de denture de la lame. Traditionnel­lement, on distinguait des scies égoïnes pour refendre et des scies égoïnes pour tronçonner. La plupart des scies proposées dans le commerce sont dites universelles : elles offrent une denture spécialement conçue pour le sciage dans les deux sens de la pièce de bois. La denture peut s’inspirer de celle des scies japonaises.
La taille et la forme de la denture définissent l’usage de la scie. Plus la denture est grande, plus la scie permettra le débit rapide de grosses pièces ou de bois vert, mais la coupe sera grossière.
Plus la denture est fine, plus le travail sera fin et précis. Néanmoins les scies égoïnes n’offrent pas une grande précision. Elles sont plutôt efficaces pour le débit.
On trouve des scies égoïnes dites affûtables. Elles possèdent une lame en acier non trempé. Après une certaine durée d’utilisation, il est possible d’affûter la lame et de l’avoyer pour prolonger sa durée de vie. Les lames avec une denture en acier trempé (reconnaissable à sa couleur bleutée) ne sont pas affûtables. Cependant, le trempage rend la denture très dure et lui procure une longue durée de vie. Les dentures japonaises sont difficilement affûtables.
Certains modèles avec manche en plastique permettent de mesurer rapidement les angles à 90° ou 45°. Rangez soigneusement votre scie après usage pour ne pas abîmer sa denture.

La lame doit toujours être propre pour assurer le bon glissement. Si elle présente des résidus de résine, par exemple, son utilisation sera très difficile, nettoyez la lame. Il existe des modèles recouverts d’un produit empêchant le salissement rapide de la lame, comme du PTFE (téflon).

D’après Le grand livre de la menuiserie © DFTG

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *