Les scies circulaires à onglet

Ce sont des scies circulaires particulières, adaptées au tronçonnage en série. Elle permettent de travailler avec une rapidité et une efficacité remarquables…

Si elles sont souvent utilisées sur les chantiers, elles peuvent également servir comme poste de tronçonnage dans l’atelier. On peut les poser sur une table, un établi ou un piètement adapté, en laissant leurs deux côtés libres, pour permettre le sciage des grandes pièces.

La scie circulaire à onglet comporte une table de sciage (semblable à celle d’une scie d’encadreur) munie de guides parallèles et surmontée d’une scie circulaire mobile plongeante. Le mouvement est déclenché par une large poignée à l’avant, près de l’interrupteur de mise en marche. Un carter mobile de protection se rétracte lors de la plongée. Le support de la scie est associé à un dispositif pivotant qui offre de nombreuses solutions de coupe : droite, d’onglet, en biais, d’onglet et en biais, avec de multiples angles.

Au moins l’un des guides parallèles est mobile afin que la course de la scie ne soit pas gênée lorsqu’elle est inclinée.
Le positionnement de la pièce, maintenue manuellement sur la table, est donc rapide. Il est possible, éventuellement, avec un système de serrage intégré.
Les machines haut de gamme sont parfois équipées d’une visée laser. Le positionnement de la coupe est ainsi grandement simplifié, notamment avec les systèmes délimitant la largeur de la lame. On peut ainsi positionner directement la coupe dans le rebut pour un sciage de précision.

Il existe deux variantes de guidage de la scie : à onglets simple et à onglet radiale. Dans le premier cas, la coupe de la pièce s’effectue uniquement par la plongée de la lame sur la pièce. Les capacités de coupe sont donc limitées à celles de la largeur de la lame et de sa hauteur de coupe. Elles sont encore réduites dans le cas d’une coupe d’onglet. Néanmoins si la scie est équipée d’une lame de grand diamètre, les possibilités de coupe restent appréciables.
Pour une scie équipée d’une lame de 210/250 mm de diamètre, les possibilités maximales de coupe en tronçonnage droit sont d’environ 120 × 60 et 80 × 50 mm en coupe d’onglet à 45°. Avec une lame de 305 mm de diamètre, on peut tronçonner des pièces jusqu’à 200 × 75 mm.

La scie à onglet radiale ou électrique radiale offre les mêmes possibilités de coupe que le modèle à onglet, mais la scie est mobile latéralement. Le support est muni d’un dispositif de guidage sur coulisseaux. Il doit être de qualité et entretenu afin de permettre des coupes fines et propres, sans vagues. Ces conditions nécessitent une grande qualité de fabrication, ce qui implique un prix élevé. Cependant, le déplacement latéral augmente les possibilités de coupe de la machine. Avec des lames d’un diamètre de 216 à 250 mm, les possibilités de coupe à 90° sont d’environ 305/340 × 65 mm et 205 × 36 mm en coupe d’onglet à 45°.
Les scies radiales permettent en plus de découper des corniches, installées à 45° sur la table, mais également de réaliser des rainures et des entailles en réglant la profondeur de coupe.

Le dernier modèle de scie à onglet est celui à table supérieure, ou scie à onglet à table. La base est identique à celle d’une scie circulaire à onglet ou radiale, avec en plus une table de délignage. Bien que de taille réduite, elle est dotée d’un guide parallèle, d’un couteau diviseur et d’une cape de protection. Elle permet de déligner rapidement des pièces étroites. Elle est réglable en hauteur pour s’adapter à l’épaisseur des pièces ou pour faire disparaître la lame lorsque l’on utilise la scie en scie à onglet. Elle est généralement équipée d’une lame de grand diamètre (305 mm) permettant de disposer d’une hauteur de coupe suffisante sur la table (de 40 à 50  m environ selon les modèles). C’est donc un outil très polyvalent pour les travaux sur chantier.

Le seul inconvénient de ces machines est la quantité importante de sciure produite et qui n’est pas toujours bien renvoyée dans le sac de récupération.
Enfin on peut utiliser la scie circulaire sous une table d’usinage, pour obtenir l’équivalent d’une scie stationnaire. Attention toutefois à n’utiliser que des systèmes offrant tous les dispositifs de sécurité.

D’après Le grand livre de la menuiserie © DFTG

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *