Le raccordement électrique d’une maison individuelle

Pour faire raccorder une maison individuelle au réseau électrique, quelques règles s’impose. Notamment, selon la distance de l’habitation par rapport à la voie publique…

Une partie des travaux vous incombe, celle du domaine privatif, l’autre sera réalisée par le distributeur sur devis. Plusieurs cas de figure sont possibles. Le compteur peut se situer dans un coffret extérieur spécialement prévu à cet effet, dont les références vous seront communiquées par le distributeur. Il doit être placé en limite de la voie publique afin que les agents du distributeur puissent y accéder sans avoir à pénétrer dans la propriété.

Le coffret peut être encastré dans un mur de clôture ou dans le mur même de l’habitation, si celle-ci jouxte la voie publique.
Le disjoncteur sera placé à l’intérieur de l’habitation. La liaison entre le coffret de comptage et le disjoncteur se fait sous terre.
Si vous avez opté pour le double tarif, les conducteurs requis devront être passés en même temps.
En cas de nécessité, il est également possible de placer le compteur à l’intérieur de l’habitation avec l’AGCP, si la distance de raccordement avec le coffret extérieur est inférieure à 30 m.
Au-delà de 30 m, le compteur doit être placé à l’extérieur avec un disjoncteur de branchement non différentiel. Un autre système de coupure sera placé à l’intérieur de l’habitation et fera office d’AGCP.

D’après Le grand livre de l’électricité © DFTG

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *