L’installation de panneaux photovoltaïques

Si vous souhaitez installer des panneaux solaires photovoltaïques, vous devez disposer sur le toit ou en façade d’un minimum de surface équipable de 10 m2. Elle doit être exposée le plus possible vers le sud ou tout du moins entre le sud-est et le sud-ouest et ne pas être masquée à la course du soleil, et ce, en toutes saisons (pas d’arbres, d’autres constructions…).

Cependant, si un seul panneau de l’installation est ombragé, il peut faire chuter la production de l’ensemble des modules connectés. Les solutions techniques d’installation sont nombreuses, mais le choix final sera guidé également par ce que souhaite faire le propriétaire de l’énergie produite.
Pour revendre l’électricité, seules certaines conditions d’installation permettront de facturer la production au tarif le plus intéressant, comme nous le verrons plus loin. Si la production est destinée à l’autoconsommation (site isolé non raccordé au réseau, par exemple), n’importe quelle solution peut être envisageable.


L’installation peut être libre au sol, c’est-à-dire à l’extérieur de l’habitation, sur des supports réglables ou sur un mât. Sur le même principe, les panneaux peuvent être installés sur une toiture-terrasse. Ils sont montés sur une structure vissée sur la dalle ou lestée si les percements ne sont pas envisageables (étanchéité, gravillons, dalles…). Il existe aussi des bacs de support qui permettent de donner moins de prise au vent, tout en évitant les surchauffes à l’arrière des panneaux. Il est donc nécessaire de choisir la solution adaptée pour ne pas détruire l’étanchéité, par exemple. Les rangées de panneaux doivent également être assez espacées pour ne pas produire d’ombre les unes sur les autres.

Les panneaux peuvent être installés sur la façade d’une habitation. La solution d’une installation verticale provoquera néanmoins une perte de 30 % du rendement. Plusieurs possibilités sont envisageables : pose en bardage vertical, pose en bardage à redents (pour des performances améliorées), pose en mur rideau, pose en allège, pose en pare-soleil ou en auvent, mais également au niveau de garde-corps de balcons, par exemple. Les bardages sont des éléments fixés mécaniquement par l’intermédiaire d’une ossature secondaire sur une paroi-support. Un mur rideau est une façade légère composée d’un ou de plusieurs éléments qui ne participent pas à la stabilité de la construction. Il comprend habituellement une ossature générale et des éléments de remplissage fixés au support. Une allège est l’espace situé entre une baie vitrée et le sol ou le plafond. Pour la pose en auvent, on utilise des panneaux semi-transparents, comme pour les pare-soleil, ceux-ci étant généralement orientables.
Les panneaux semi-transparents peuvent être utilisés en remplissage d’une verrière.

D’après Le grand livre de l’électricité © DFTG

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *