Les joints en plomberie

Pour assurer l’étanchéité des raccords mécaniques en plomberie, il convient d’utiliser des joints. La variété est grande tant par les matériaux de composition que par les diamètres ou épaisseurs…

Pour chaque usage, il existe un joint approprié. Les joints ont tendance à se dégrader au fil du temps et selon leur usage, ce qui augmente le risque de fuites. À chaque intervention sur un raccord, installez un joint neuf.

Les joints les plus utilisés pour assurer l’étanchéité des raccords mécaniques par serrage sont ceux en fibre vulcanisée, de couleur rouge brique, qui ont la faculté de gonfler en présence d’eau, ce qui assure une étanchéité parfaite aux raccords. Ils sont caractérisés par les mêmes valeurs que les raccords auxquels ils sont destinés (15/21, 20/27).
Il en existe de deux types identifiables par la largeur de la collerette. Les joints avec la collerette la plus large sont destinés aux raccords mécaniques (collets battus, par exemple), les joints avec une collerette étroite trouvent leur place dans l’étanchéité entre la tête et le corps des robinets, par exemple.
Pour le raccordement des appareils ménagers et des éléments en plastique, comme les siphons, on utilise également des joints plats en caoutchouc, de couleur noire. Le serrage s’effectue généralement à la main pour ne pas endommager le joint.

D’après La plomberie © DFTG

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *