Les risques liés à l’électricité dans l’habitat

L’électricité est dangereuse. On déplore en France, chaque année, plusieurs milliers d’accidents corporels, dont au moins 200 sont mortels, et plus de 4 000 incendies, d’après Promotelec.

Les incendies peuvent être provoqués par plusieurs phénomènes :
• un échauffement des conducteurs dû à leur section insuffisante ou à une demande de puissance trop importante (surcharge) ;
• un court-circuit entre les parties conductrices (ce qui provoque une surintensité avec un échauffement important) ;
• un mauvais contact dans les appareillages ou les raccordements (échauffements) ;
• un arc électrique dû au mauvais isolement des parties conductrices ou à la présence d’humidité.

Continuer la lecture de « Les risques liés à l’électricité dans l’habitat »

L’équipement électrique minimal pour les couloirs et circulations

L’équipement minimal imposé par la norme n’est pas restrictif et l’on peut envisager des solutions plus confortables. Il faut au minimum un point d’éclairage au plafond ou en applique, commandé soit par un dispositif de commande manuelle sans voyant lumineux situé à moins d’un mètre de chaque accès, soit à l’aide d’un dispositif de commande manuelle à voyant lumineux placé à moins de deux mètres de chaque accès, soit par un système automatique à détection de présence.

Continuer la lecture de « L’équipement électrique minimal pour les couloirs et circulations »

Les volumes de la salle d’eau selon la norme électrique

Les salles d’eau sont les pièces présentant le plus de risques électriques dans la maison. Chacun sait que l’eau, très conductrice, ne fait pas bon ménage avec l’électricité et que le corps humain immergé est lui aussi très conducteur.
L’amendement A5 de la norme a redéfini les volumes des locaux contenant une douche ou une baignoire. On notera la disparition du volume 3 et l’apparition du volume caché.

Continuer la lecture de « Les volumes de la salle d’eau selon la norme électrique »

Les types de courant

Il existe deux types de courant électrique : continu et alternatif. Ils sont produits par des systèmes différents qui ne peuvent pas être mélangés dans un même circuit. Il est possible de transformer un courant continu en courant alternatif grâce à un onduleur. Ce dispositif est utilisé notamment pour les installations de panneaux solaires photovoltaïques. Il est également possible de transformer un courant alternatif en continu grâce à un redresseur. Cet appareil est utile par exemple pour une éolienne domestique.
Le courant continu
Le courant continu (figure ci-après) est celui délivré par les piles, les batteries, les panneaux photovoltaïques… Les bornes de sortie du générateur sont repérées par les symboles de polarité (+ et –). La tension et l’intensité délivrées sont constantes, tant que le générateur n’est pas déchargé.

Continuer la lecture de « Les types de courant »