Quelle difference de prix Electrique / aerothermie

Les sujets traités sont l'écoconstruction et les énergies renouvelables, l'utilisation des matériaux naturels et leur mise en œuvre, ainsi que la conception bioclimatique. Quels sont les labels BBC Effinergie, maison passive, aides, PTZ+... et les principes constructifs adaptés ? (maison bois, monomurs brique ou béton cellulaire, maison en paille...).

Modérateurs : Admin, Modos

seb50120
Messages : 1
Inscription : 29/02/08 13:58

Quelle difference de prix Electrique / aerothermie

Message par seb50120 » 29/02/08 14:07

Bonjour,
Je vais faire construire ma maison et me pose la question du chauffage, ce qui est naturel me direz-vous!... Mon maître d'oeuvre me propose du plancher chauffant electrique au RDC (100m² environ) et convecteurs à l'étage. C'est bien sûr ce qui est le moins cher à l'achat. Seulement je souhaiterais avoir une idée de la différence de prix (y compris installation de chauffages avec plomberie etc.) avec de l'aérothermie air/eau.
Quelqu'un a t'il déjà fait cette comparaison ? Je parle au niveau des tarifs de l'installation et non de l'utilisation.
Par avance un grand MERCI !

paul46
Messages : 219
Inscription : 02/02/08 21:47

Electricité aérothermie

Message par paul46 » 10/05/08 05:54

bonjour : Si vous envisagez l'aérothermie, on peut penser que le climat de votre région n'est pas très rigoureux. Dans ce cas, l'aérothermie air/air pourrait vous convenir. J'en ai vu fonctionner, ce n'est pas mal du tout.
L'installation ne nécessite pas de gros travaux : fixation unité à l'extérieur, perforation du mur pour faire passer les tuyaux et l'alimentation électrique, et fixation du split à l'intérieur. Donc le coût de la main d'oeuvre est limité, et l'appareil, moins complexe est d'un prix moindre.
Quant aux chambres, il est préférable d'installer des radiateurs à fluide caloporteur qui sont bien mieux que des convecteurs basiques dont tout le monde se débarrasse peu à peu. Vous pouvez faire faire l'installation pour les radiateurs et ne pas les placer pour l'instant. Et les placer plus tard vous même en vous les procurant à moindre coût en GSB.

Mais enfin avant tout choix de chauffage, rendez-vous compte par vous-même, voyez-en fonctionner, chez des amis, des connaissances, dans les différents endroits où vous vous rendez.

La PAC AIR/AIR, a un fonctionnement très souple qui permet de réduire la température lorsqu'on est au travail par exemple, alors qu'avec un chauffage au sol, ce n'est guère possible : long à chauffer, long à refroidir.

Si le climat de votre région est très doux, la PAC AIR/AIR est mieux appropriée. Parfois l'après midi on n'a pas besoin de chauffage, une PAC AIR/AIR s'arrêtera. Un chauffage au sol, lui, restera chaud longtemps, même si les résistances ou autre a coupé, et le temps de réaction est plus long lorsque la température baisse.

Il faut tenir compte de tous ces éléments dans le choix d'un chauffage.

Cordialement.

matheysinus
Messages : 4297
Inscription : 19/04/06 06:55
Localisation : Haute Marne

choix de chauffage

Message par matheysinus » 10/05/08 06:32

elle est très bien votre analyse paul46

l'optimatisation du confort thermique d'une habitation est lié à 3 facteurs:
les déperditions, les apports et l'inertie thermique (qui n'est que trés rarement prise en compte, alors qu'elle est essentielle dans le bilan)

je suis étonné que l'on ne parle jamais de la maintenance
un plancher chauffant ou des convecteurs sont quasi inusables et ne demandent aucune maintenance

qu'en est il des pompes à chaleur ?

j'ai bien peur qu'aujourd'hui, au nom d'un certain engouement pour ces machines, des fabricants mettent sur le marché des pompes de bas de gamme en terme de fiabilité

il suffit de voir l'évantail des prix....et des durées de garantie....
Avec le temps et la patience, la feuille de murier devient soie

paul46
Messages : 219
Inscription : 02/02/08 21:47

Choix de chauffage.

Message par paul46 » 10/05/08 19:14

Bonjour : En ce qui concerne les pompes à chaleur, on n'a pas beaucoup de recul, mais ce sont des systèmes frigorifiques qui fonctionnent à l'envers. L'essentiel est un compresseur frigorifique comparable à ceux des chambres froides.

En général il n'y a pas de grosses réparations, mais, il peut y avoir un jour une recharge de gaz, ou même si on n'a vraiment pas de chance, un compresseur à remplacer. Mais on n'a pas de ramonnage, pas de nettoyage comme avec une chaudière, pas d'abonnement au gaz (environ 10 euros/mois) pas de stockage comme avec le fioul.

Moi-même je suis encore au fioul, heureusement je ne consomme pas trop 1100 LITRES -sans eau chaude sanitaire-. Je ne me presse pas, je réfléchis, j'observe, et j'attends. Pour avoir vu fonctionner des pompes à chaleur air/air dans des maisons bien isolées, j'ai trouvé que ce n'était pas mal. Si bien que si je faisais construire une maison neuve et que je sois obligé de me décider, en tenant compte du prix de l'énergie du climat de ma région, je crois que je pencherais pour la pompe à chaleur air/air.
D'autant plus que l'installation est simple donc peu de main d'oeuvre.

Mais si demain il y a mieux.... C'est bien pour cela que dans mon cas, il est urgent.... d'attendre..

J'ai vu, à la foire de Paris, dans la partie du concours Lepine, un nouveau chauffage : ce sont des radiateurs genre chauffage central spéciaux. A l'arrière, ils sont munis de résistances électriques qui prennent le relai d'un chauffage solaire. Il y a un capteur solaire, un stockage d'une capacité proportionnelle à la surface de la maison. Il n'y a pas d'échangeur. C'est de l'eau avec du glycol (antigel) qui circule dans le capteur solaire dans le stockage et dans les radiateurs. Lorsque le solaire ne fournit plus de chaleur, les résistances prennent le relai, et je suppose que la circulation est bloquée.
Mais c'est tout nouveau. Cependant, cela paraît assez séduisant... Mais comme c'est nouveau, il faut voir.

matheysinus
Messages : 4297
Inscription : 19/04/06 06:55
Localisation : Haute Marne

quel chauffage ?

Message par matheysinus » 11/05/08 05:14

dans ma maison construite en 1975 j'ai la fameuse "VMC"
c'est vrai que du point de vue énergétique c'est un peu stupide
on fait rentrer de l'air froid, on le chauffe et on l'aspire pour l'envoyer dehors chauffer le moineaux :oops:

ma maison se prête assez bien pour installer un système à double flux, au moins partiellement

j'ai contacté des "spécialistes"
je suis tombé sur des "marchands de cacahuètes", beaux parleurs, mais qui n'y connaissent rien et prêts "à vendre" n'importe quoi à n'importe quel prix, à l'appui de devis fantaisistes et des garanties tout aussi fantoches

et puis aussi des gens très sérieux, qui me faisaient des propositions nettement plus sérieuses, mais plus chères, assorties de garanties crédibles
et effectivement selon eux tous les systèmes avec une pompe à chaleur ont une durée de vie limitée qui grève sérieusement le bilan de l'opération
Avec le temps et la patience, la feuille de murier devient soie

paul46
Messages : 219
Inscription : 02/02/08 21:47

Quel chauffage ?

Message par paul46 » 21/05/08 20:29

bonjour : Au sujet de la ventilation mécanique, moi aussi je pense que c'est stupide de faire entrer de l'air froid en permanence. Passe encore lorsqu'on est présent dans le logement, mais 24/24 h, cela me paraît être un pur gaspillage qui anéantit partiellement les effets de l'isolation. D'après les professionnels, cela fait gaspiller 20% du chauffage. On dit que cela élimine l'humidité de la maison, mais lorsqu'il pleut ou que le temps est humide, ce n'est pas de l'air sec qui entre...
Moi, j'ai construit en 75 et à cette époque là on isolait les maisons, mais on n'installait pas beaucoup de ventilations mécanique donc je n'en ai pas. Et mon hygromètre marque actuellement 45%, et jamais guère plus, même dans la cuisine, ce qui n'est pas du tout excessif. J'aére bien fenêtres grandes ouvertes, et courant d'air, pendant 3 à 4 mn tous les jours, et un peu plus l'été.
Lorsqu'on dit que, par exemple, on pourrait faire fonctionner la ventilation mécanique par intermittence : pendant les repas, et 1/4 d'heure chaque deux heures par exemple, il parait qu'il ne faut pas, que cela condense dans les tuyaux. Ce problème ne devrait pas être insurmontable. En tout cas, si on pouvait réduire ce gaspillage, la planète ne s'en porterait pas plus mal.
Il faut dire aussi qu'il existe des ventilations mécaniques à deux vitesses, d'autres qui tourne plus ou moins vite suivant l'hygrométrie. Il faut dire aussi que l'air est toujours aspiré au raz du plafond de la pièce, c'est à dire à l'endroit ou il est le plus chaud.
Il existe aussi des VMI, qui envoient de l'air dans les pièces. Mais ce n'est guère employé dans les habitations. En les faisant fonctionner par intermittence, pas plus de 2 heures par jour au total, on pourrait imaginer de préchauffer quelque peu cet air par exemple.
Il me semble qu'il y aurait des pistes simples à explorer pour faire un peu moins de gaspillage, sans recourir à des installations compliquées et à du matériel coûteux, oui, mais le problème, c'est que personne ne s'enrichirait là dessus.
Par contre, j'ai un petit extracteur dans la salle d'eau que je fais fonctionner 10 mn après la douche, ainsi aucun problème d'humidité, de condensation ou autres.

Répondre