Pompe à chaleur

Les sujets traités sont l'écoconstruction et les énergies renouvelables, l'utilisation des matériaux naturels et leur mise en œuvre, ainsi que la conception bioclimatique. Quels sont les labels BBC Effinergie, maison passive, aides, PTZ+... et les principes constructifs adaptés ? (maison bois, monomurs brique ou béton cellulaire, maison en paille...).

Modérateurs : Admin, Modos

ticapix
Messages : 3
Inscription : 25/12/07 19:43

Message par ticapix » 25/12/07 19:53

A mon sens il n'y en a pas sur le principe, en revanche sur l'aspect technique, il peut y en avoir.

Par exemple sur une PAC piscine il existe souvent un échangeur en titane, en raison de l'agressivité potentielle des eaux de piscine.

Autre différence possible le type de gaz utilisé. En effet pour une piscine, pas besoin de T° élevée 30 35° maxi donc gaz adapté
Pour un chauffage, on peut avoir besoin d'une T° plus élevée par ex si radiateurs (60°) donc gaz différent.
Actuellement sur les PAC dernière génération,c'est le type de gaz qui permet d'atteindre des T° de 70°. Sur les anciennes on est en général limité à 50/55°.
Cela est largement suffisant pour un plancher chauffant.
Sur ma PAC eau/eau, en plancher chauffant la T° sortie de PAC ne dépasse jamais 40° et de loin !

Autre différence possible avec une PAC classique de chauffage, la limte de chauffe en fonction de la T° de l'air extérieur, cycle de dégivrage, à vérifier sur la doc technique

ticapix
Messages : 3
Inscription : 25/12/07 19:43

Message par ticapix » 26/12/07 19:48

J'ai effectivement un forage à 30 m de profondeur: débit prélevé environ 1,5m3/h et une marche d'environ 4 à 8 h/ j selon la météo. PAC eau/eau de 20 kw COP de 4,2 - T° puits 14° - T° départ chauffage 35° en moyenne.
J'ai mesuré la T° de l'eau qui ressort de la PAC à environ 10°

Pour des raisons de prudence, je ne rejette pas l'eau dans la nappe alors que j'ai un second puits pas loin , mais dans un petit ruisseau à proximité.

Ma seconde installation est sur un petit cours d'eau (résurgence) qui a la particularité d'avoir une T° stable toute l'année 12° en hiver et 14° maxi l'été ce qui me permet de faire de la clim en direct.

ticapix
Messages : 3
Inscription : 25/12/07 19:43

Message par ticapix » 28/12/07 20:50

La marque est Rossignol Energies Nouvelles à Montsurs 53150, qui je crois a disparu. Je l'ai acheté en 1990 / 18 000 frs
Le diagramme de fonctionnement donne pour une eau à 14° et une sortie à 35° une puissance calorifique de 19 600 W pour une puissance appellée au compresseur de 4400 W.

La pompe du puits est de 1100 W pour 6 m3/H , ( moins de 2 m3 nécéssaire à la PAC) soit 1100/3 = 366 W
Donc 4400 + 366= 4766 W consommés pour 19600 W restitués => COP de 4,11.
Je n'ai pas compté le circulateur car il existe également quelque soit le type de chauffage.
Entretien depuis 1991 (date de mise en marche) = 0 En effet je contrôle simplement les T° tous les ans et comme je n'ai pas de différence d'une année sur l'autre je ne fais rien.

En ce qui concerne l'eau chaude, j'ai 2 cumulus électriques car à l'époque on m'a déconseillé de mettre ECS sur la PAC car maxi T° 60° et cela imposait de faire travailler la PAC avec un COP bien inférieur plus une vanne 3 voies pour le plancher chauffant.

Je ne regrette pas sauf que j'aurai du mettre en fait une seconde PAC uniquement pour l'eau chaude et c'est ce que je ferai en 2008 après avoir étudié le solaire en 2007.
En effet le solaire c'est 60/70% de couverture des besoins sur l'année. En d'autres termes je consomme avec le solaire 300 à 400 W au lieu d'un Kw soit un COP de 2.5 à 3.33.
Avec ma PAC je dispose d'une puissance de chauffe bien supérieure selon la PAC choisie mais en général d'au moins 10 kw donc un temps de chauffe plus court, des possibilités de stokage parfaitement adaptées à mes besoins pas la peine de mettre un ballon de 500l pour faire face aux jours sans soleil ! ! En plus l'installation est plus simple.

Certes dans une PAC il y a du gaz +/- toxique éventuellement pour la couche d'ozone, mais on peut prendre (c'est obligatoire) des précautions en cas d'intervention sur la PAC.

Le bilan de ma maison
isolation par l'extérieur 40mm polyurethane
300 m2 de plancher
PAC reversible donc +/- clim en été
Piscine spa nage ccourant, sauna 9kw
Four cuisine electrique sauf deux feux gaz (1,5 bouteilles de 13 kg/an)
Forage arrosage
Cave avec 60m2 d'atelier machine à bois, poste à souder, compresseur...

Bref je bricole pas mal
Sur les 5 dernières années moyenne de conso = 20460 Kw/an en EJP soit 68,2 Kw/an/m2.J'espère que grâce à la PAC pour l'ECS j'arriverai en dessous des 50kw/m2/an.
Avec le plancher que j'ai volontairement surdimmensionné au RDC (dalle de 15 cm) et une régulation perso, je n'ai pas allumé la cheminée depuis plus de 5 ans du moins en relève de PAC les jours d'EJP. Le matin à 7h il fait 20/21° (surchauffe volontaire entre 04h et 07h) et le soir vers 22 h encore plus de 18° sans avoir chauffé !!!!

Répondre