Problème adaptations au sol suite étude de sol

Ce forum traite des questions sur la maçonnerie, les structures, les fondations, le gros-œuvre ainsi que le ravalement et les sujets liés à la garantie décennale.

Modérateur : Modos

thth31
Messages : 3
Inscription : 10/11/15 19:59

Problème adaptations au sol suite étude de sol

Message par thth31 » 10/11/15 20:00

Bonjour,
Dans le cadre de notre projet de construction, le géotechnicien, après sondage, nous propose 2 solutions de construction pour les fondations.
1ere solution : construction (maison + garage) sur vide-sanitaire, profondeur 1.50 m car sol très argileux + mise en place d'un drain périphérique (maison + garage) + trottoirs périphérique de 1.50 m de large (maison + garage).
2eme solution : construction sur puits/longrines + drain périphérique (maison + garage)

La configuration de notre projet ne se prête pas à la 1ere solution, qui pour nous aurait été une solution idéale en terme financier.

Le terrain étant mal proportionné, et afin de respecter le PLU, nous avons du séparer le garage de la maison. Le garage sera mis en limites séparatives sur 2 côtés. En ce qui concerne la maison elle se situe déjà en limite du PLU.C'est pourquoi, que ce soit pour la maison ou pour le garage, il nous est totalement impossible de réaliser les trottoirs périphériques.

La solution n°2 sur puits/longrines est quant à elle trop onéreuse car il faut des puits de 3.60 m de profondeur...

Devant cette problématique, j'ai contacté à plusieurs reprises le géotechnicien qui ne démord pas de ces 2 solutions ou plutôt devrais-je dire de sa solution car la première n'est pas réalisable du fait des limites séparatives et PLU du fait des trottoirs.

De mon côté, je lui ai proposé, avec le maçon, de remplacer les trottoirs par une géomembrane qui viendrait au contact des fondations et les protégerait des eaux. Le géotechnicien m'a répondu que cette géomembrane ne se place pas au contact des fondations mais en retrait de 2 m (que je n'ai pas bien sur) et que quoi qu'il en soit, elle ne pourrait jamais remplacer la protection horizontale d'un trottoir... qu'il fallait que je lui prouve par DTU ou avis technique ce que j'avançais...

De plus, je me pose aussi la question de savoir comment mettre en place un drain tout autour du garage, même si nous avions la possibilité financière de le faire, du fait toujours de cette limite séparative sur 2 côtés.

Dans son dernier email, le géotechnicien m'a adressé le PPR de la commune où je souhaite construire. Il est bien noté, que dans le cas ou il n'y a pas d'étude G2 de réaliser, les préconisations suivantes s'appliquent :
- mise en place d'un dispositif assurant l'étanchéité des canalisations d'évacuation des eaux usées et des eaux pluviales (joints souples...)
- mise en place sur toute la périphérie de la construction, d'un dispositif d'une largeur minimale de 1.50 m s'opposant à l'évaporation, sous la forme d'un écran imperméable sous terre végétale (géomembrane) ou d'un revêtement étanche (terrasse), dont les eaux de ruissellement seront récupérées par un dispositif d'évacuation de type caniveau
- le captage des écoulements de faible profondeur, lorsqu'ils existent, par un dispositif de drainage périphérique situé à une distance minimale de 2m de toute construction (je ne sais pas ce que cela veut dire et si je suis concernée...???)

Pour info, notre terrain à une pente de 4 à 5%.

Si certains d'entre vous veulent que je leur adresse des documents pour avoir l'ensemble des infos, n'hésitez pas, je vous les adresserai un message privé.

En fait, le géotechnicien se réfugie derrière ce PPR et de plus, tout au moins de ce que je comprends, ne l'applique pas réellement dans ce qui nous impose. Je pensais que le fait de faire l'effort de payer une étude de sol permettait d'avoir de vrai solution, et non pas un copier/coller du PPR, faute de quoi, j'aurais pu me dispenser de payer cette facture !

J'aimerai savoir si vous pensez à une solution techniquement recevable par le bureau d'études car il m'a précisé que si je lui apportai une solution validée par la DTU et/ou par les avis techniques, il étudierait ma demande.

Si aucune solution n’est trouvée, nous devrons nous contraindre, à notre plus grand regret et surtout à celui de nos enfants, à abandonner ce projet.

Merci pour votre aide.

matheysinus
Messages : 4297
Inscription : 19/04/06 06:55
Localisation : Haute Marne

fondations

Message par matheysinus » 11/11/15 04:39

bonjour thth31
construire sur un sol argileux est très délicat car ce genre de sol gonfle et se rétracte selon son taux d'humidité
il faut donc impérativement que la construction soit ancrée suffisamment profondément et d'autre part éviter que le sol environnant soit soumis à des variations d'hygrométrie
que votre géotechnicien arrive aux mêmes conclusions que le PPR - c'est encore heureux.....
Avec le temps et la patience, la feuille de murier devient soie

Avatar de l’utilisateur
ms83
Messages : 1258
Inscription : 27/07/01 09:07
Localisation : Shenzhen, Chine

Re: Problème adaptations au sol suite étude de sol

Message par ms83 » 11/11/15 04:51

thth31 a écrit :Dans le cadre de notre projet de construction, le géotechnicien, après sondage, nous propose 2 solutions de construction pour les fondations.
1ere solution : construction (maison + garage) sur vide-sanitaire, profondeur 1.50 m car sol très argileux + mise en place d'un drain périphérique (maison + garage) + trottoirs périphérique de 1.50 m de large (maison + garage).
2eme solution : construction sur puits/longrines + drain périphérique (maison + garage)

La configuration de notre projet ne se prête pas à la 1ere solution, qui pour nous aurait été une solution idéale en terme financier.

Le terrain étant mal proportionné, et afin de respecter le PLU, nous avons du séparer le garage de la maison. Le garage sera mis en limites séparatives sur 2 côtés. En ce qui concerne la maison elle se situe déjà en limite du PLU.C'est pourquoi, que ce soit pour la maison ou pour le garage, il nous est totalement impossible de réaliser les trottoirs périphériques.

La solution n°2 sur puits/longrines est quant à elle trop onéreuse car il faut des puits de 3.60 m de profondeur...
Un terrain presentant des difficultés de constructions est normalement vendu à un tarif inférieur. Au final, soit vous rentrez dans vos sous car le tarif est attractif, soit vous changez de terrain.
thth31 a écrit :Si aucune solution n’est trouvée, nous devrons nous contraindre, à notre plus grand regret et surtout à celui de nos enfants, à abandonner ce projet.
Vous avez la un projet de construction. Ce n'est pas un jouet pour enfant mais une affaire sérieuse dont les effets seront sur de nombreuses années. Vous devez penser a une eventuelle revente et vous mettre a la place d'un acheteur qui decouvrirai des traces d'humide lors d'une visite.
Pour les enfants, peut etre vaut il mieux depenser une fortune en parcs d'attractions et vacances que dans un gouffre de construction.
thth31 a écrit :Dans son dernier email, le géotechnicien m'a adressé le PPR de la commune où je souhaite construire. Il est bien noté, que dans le cas ou il n'y a pas d'étude G2 de réaliser, ...
Si le prix du terrain justifie permets des etudes supplementaires, a vous de choisir ...

thth31
Messages : 3
Inscription : 10/11/15 19:59

Re: fondations

Message par thth31 » 11/11/15 07:22

matheysinus a écrit :bonjour thth31
construire sur un sol argileux est très délicat car ce genre de sol gonfle et se rétracte selon son taux d'humidité
il faut donc impérativement que la construction soit ancrée suffisamment profondément et d'autre part éviter que le sol environnant soit soumis à des variations d'hygrométrie
que votre géotechnicien arrive aux mêmes conclusions que le PPR - c'est encore heureux.....
Je sais qu'il est très délicat de construire sur des sols argileux, je ne le remets pas en cause.

Je n'ai jamais dit que nous ne voulions pas respecter les préconisations de ce rapport qui nous dit VS sur 1.50m et c'est d'ailleurs ce que j'ai fait chiffrer aux négociants de matériaux.

La seule chose c'est que j'aimerai que le géotechnicien voit un peu plus loin que le bout de son nez et propose une vrai solution technique du fait que celles qui proposent ne peuvent être réalisées du fait de la limite de construction du PLU et les limites séparatives pour le garage.

C'est donc sur ces 2 aspects que j'ai besoin d'aide.

Je cherche une solution, pas pour changer la hauteur des fondations du VS mais plutôt une solution qui pourrait remplacer les trottoirs. Le PPR lui parle de géomembrane mais le géotechnicien me demande de lui prouver, par l'intermédiaire d'une DTU et/ou avis technique comment mettre en place cette membrane et quel serait son rôle exact.

Pourtant, sur le PPR, avant de parler des trottoirs, ils parlent de la géomembrane donc cela devrai suffire au géotechnicien pour valider ce procédé... mais ce n'est pas le cas.

thth31
Messages : 3
Inscription : 10/11/15 19:59

Re: Problème adaptations au sol suite étude de sol

Message par thth31 » 11/11/15 07:28

ms83 a écrit :
thth31 a écrit :Dans le cadre de notre projet de construction, le géotechnicien, après sondage, nous propose 2 solutions de construction pour les fondations.
1ere solution : construction (maison + garage) sur vide-sanitaire, profondeur 1.50 m car sol très argileux + mise en place d'un drain périphérique (maison + garage) + trottoirs périphérique de 1.50 m de large (maison + garage).
2eme solution : construction sur puits/longrines + drain périphérique (maison + garage)

La configuration de notre projet ne se prête pas à la 1ere solution, qui pour nous aurait été une solution idéale en terme financier.

Le terrain étant mal proportionné, et afin de respecter le PLU, nous avons du séparer le garage de la maison. Le garage sera mis en limites séparatives sur 2 côtés. En ce qui concerne la maison elle se situe déjà en limite du PLU.C'est pourquoi, que ce soit pour la maison ou pour le garage, il nous est totalement impossible de réaliser les trottoirs périphériques.

La solution n°2 sur puits/longrines est quant à elle trop onéreuse car il faut des puits de 3.60 m de profondeur...
Un terrain presentant des difficultés de constructions est normalement vendu à un tarif inférieur. Au final, soit vous rentrez dans vos sous car le tarif est attractif, soit vous changez de terrain.

Encore faudrait-il que dans notre région il y est des terrains à des prix raisonnables... c'est bien beau ce genre de commentaire, mais c'est loin de faire avancer le problème. Je n'ai pas besoin de ce type d'avis, mais de solution de personnes ayant été confronté aux mêmes problèmes que nous et ayant trouvé de vraies solutions techniques permettant de construire en toute sécurité.
thth31 a écrit :Si aucune solution n’est trouvée, nous devrons nous contraindre, à notre plus grand regret et surtout à celui de nos enfants, à abandonner ce projet.
Vous avez la un projet de construction. Ce n'est pas un jouet pour enfant mais une affaire sérieuse dont les effets seront sur de nombreuses années. Vous devez penser a une eventuelle revente et vous mettre a la place d'un acheteur qui decouvrirai des traces d'humide lors d'une visite.
Pour les enfants, peut etre vaut il mieux depenser une fortune en parcs d'attractions et vacances que dans un gouffre de construction.

Là, vous vous égarez... ce que je veux dire c'est que ce projet est important également aux yeux de nos enfants... je ne vois pas ce qu'il y a de mal à ça... rien à voir avec un caprice d'enfant ou un joujou... encore une fois votre étroitesse d'esprit vous permet simplement de juger sans tenter de comprendre... abstenez-vous je n'ai pas besoin de personne comme vous mais des personnes objectives et qui ont dans l'idée de réfléchir à ma problématique.
thth31 a écrit :Dans son dernier email, le géotechnicien m'a adressé le PPR de la commune où je souhaite construire. Il est bien noté, que dans le cas ou il n'y a pas d'étude G2 de réaliser, ...
Si le prix du terrain justifie permets des etudes supplementaires, a vous de choisir ...
Je ne comprends pas votre phrase mais ce n'est pas grave, ce doit être encore votre humour décalé qui n'est pas le bien venu sur mon post qui pour moi est très sérieux.

Répondre