Murs intérieurs qui claquent

Ce forum traite des questions sur la maçonnerie, les structures, les fondations, le gros-œuvre ainsi que le ravalement et les sujets liés à la garantie décennale.

Modérateur : Modos

kazdeodo
Messages : 2
Inscription : 15/09/11 00:34

Murs intérieurs qui claquent

Message par kazdeodo » 15/09/11 01:09

Bonjour à tous.
J'habite une maison avec un étage sur un sous-sol aménagé. Elle a été construite en 1970 avec des briques de 30 au rez de chaussée, de la brique de 20, un vide et de la briquette de 5 au premier étage et une charpente traditionnelle à quatre pentes. A priori les anciens propriétaires ont rempli le vide entre les briques du premier par un isolant.
Il y a un an j'ai abattu deux murs et demi au premier ( de 12 cm).
Avant, j'ai vérifié dans les combles que les parties que j'abattais ne soutenaient aucune poutre de la charpente. J'en ai déduis qu'ils n'étaient pas porteurs de la charpente.
Je n'ai donc pas touché à la partie qui montait jusqu'aux tuiles et me suis arrêté avant.
Certains étaient porteurs du plafond (en briquette) et j'ai posé des poutres dans les combles pour soutenir le plafond par le dessus.
Un ami architecte m'a confirmé que le style de maison que j'habitais n'avait que les murs extérieurs comme porteurs de la charpente.
En décembre, une entreprise a posé des panneaux photovoltaïques.

Le problème est que depuis le mois de mars de cette année, la cloison intérieure de la maison claque énormément. De jour comme de nuit.
Plus il fait chaud, plus les murs claquent (plusieurs dizaines de fois par jour).
J'en ai déduis aisément que la dilatation était responsable de ces bruits.
Je peux provoquer ce claquement : il suffit que je pose les doigts sur les murs et que j'appuie légèrement pour entendre un bruit sec. Dans une pièce il suffit de marcher dedans pour déclencher un clac.
En revanche au rez de chaussée (là où il n'y a pas de cloison intérieure) aucun claquement, ni dans la partie extérieure des murs du premier.

J'ai besoin de votre avis sur cela.
Pensez-vous qu'en fait les murs soutiennent ma charpente et qu'elle appuie désormais sur la fine cloison interne ? Je ne dors plus depuis mars de peur de me la prendre sur la tête.
Dois-je reconstruire les murs abattus ?
Pourquoi, s'ils ne sont pas porteurs, se mettent-ils à claquer au bout de 40 ans ? Est-ce du à l'allègement de la toiture par les panneaux photovoltaïques ?
Quoi faire pour arrêter ce bruit qui me réveille toutes les nuits et m'angoisse ?
J'ai vraiment besoin de votre aide et espère avoir été assez détaillé pour que vous puissiez me répondre.
Merci pour vos éclaircissements.

matheysinus
Messages : 4297
Inscription : 19/04/06 06:55
Localisation : Haute Marne

cloison

Message par matheysinus » 15/09/11 04:59

bonjour kaezdeodo
les claquements sont certainement dus à des phénomènes thermiques (dilatation et rétraction) combinés avec le fait que votre cloison se retrouve un peu porteuse

quand on remplace une cloison par une poutre, il faut mettre celle ci "en charge"
en effet sous la charge qu'elle supporte, la poutre prend une flèche (elle se déforme)
il faut donc lui donner "une "contreflèche" avant de lui faire supporter la charge
ces déformations sont millimètriques...elles ne se voient pas à l'oeil nu

dans certains cas on étaie la charge, en la soulevant très légèrement (quelques milimètres) et quand la poutre est en place on descend doucement la charge dessus
ou bien on interpose des coins que l'on enfonce de force

si ces précautions ne sont pas prises, la poutre ne supporte pas la totalité de la charge, une partie repose sur les éléments restés en dessous

autres questions: comment avez vous repris le plafond pour le suspendre sous la nouvelle poutre ? la poutre a t'elle de bons appuis ?

la solution ? rendre la cloison en question indépendante du plafond, mais tiendra t'elle encore debout ?
on peut faire au ras du plafond une saignée d'un centimètre de large, remplie avec un matériau souple comme de la mousse expansive - cette saignée peut ne régner que sur 1/3 de la longueur de la cloison, au centre

mais il faut bien étudier la chose et la visite d'un spécialiste ne serait pas un luxe

le risque actuel ? j'ai déja vu des cloisons littéralement "exploser"
si vous tapez dessus avec le poing et qu'elle résonne comme un tambour = danger
Avec le temps et la patience, la feuille de murier devient soie

kazdeodo
Messages : 2
Inscription : 15/09/11 00:34

Message par kazdeodo » 15/09/11 07:15

Merci pour votre réponse.
En fait, je n'ai posé aucune poutre à la place des murs abattus.
Pour moi, à part le plafond, aucun élément ne reposait sur ces murs donc je n'ai donc fait aucun report de force.
Seules les poutrelles (2) qui soutenaient le plafond et qui reposaient sur les murs sont maintenant soutenues par le dessus.
Pour ce faire, j'ai posé une troisième poutrelle en travers de la charpente et ai lié relié toutes les poutrelles ensembles.
Deux poutrelles du plafond tiennent donc maintenant grâce à un élément de la charpente.
Mais vu l'allègement de la toiture par l'enlèvement des tuiles remplacées par les panneaux photovoltaïques, la masse rajoutée à l'ossature de la charpente est minime.
D'après votre réponse, ces bruits pourrait venir du plafond qui se serait légèrement affaissé et qui appuirait sur la fine cloison interne ?
Cela expliquerait que la cloison ai du mal à se dilater et que cela entraînerait les claquements.
La maison fait 10 m x 15 m. Les murs abattus le sont dans la première moitié de la longueur et les bruits ont lieu sur toute la périphérie, y compris à l'opposé des murs tombés. Il y a un phénomène de propagation du claquement cela commence en haut à gauche et en quelques claquements le bruit fini au milieu à droite...
Cela change-t-il votre diagnostic ?
Sinon, les murs ne résonnent pas encore quand je tape dessus, il me reste encore un peu de temps !!! :lol:
Bonne journée et merci pour votre avis.

matheysinus
Messages : 4297
Inscription : 19/04/06 06:55
Localisation : Haute Marne

cloisons

Message par matheysinus » 16/09/11 08:28

ce genre de désosrdre n'a généralement pas d'explication sans une étude détaillée de l'ensemble de la structure du batiment
chaque cas est particulier
je ne suis hélas pas Madame soleil.........
je vous conseille de vous rapprocher d'un spécialiste en pathologie des constructions

Eventuellement votre assurance peut vous conseiller un expert en batiment (certains experts des assurances sont très compétants en pathologie)
renseignez vous bien, certaines assurances preinent à leur charge cette expertise
Avec le temps et la patience, la feuille de murier devient soie

fissure
Messages : 5
Inscription : 08/12/14 18:17
Localisation : Vosges
Contact :

Message par fissure » 10/12/14 15:02

Très intéressante cette discussion car je pense moi même abattre certains murs
Merci

Répondre