CommeUnPro.com
Vers des appareils autoalimentés
© Juin 2012 Cup Press

Vers des appareils autoalimentésLa Commission Electrotechnique Internationale (CEI ou IEC en anglais) vient de ratifier une nouvelle norme - ISO/IEC 14543-3-10 - pour les applications radio ultra basse consommation. Il s'agit de la première et unique norme radio également optimisée pour les solutions à récolte d'énergie (Energy Harvesting) et, donc, pour la technologie radio autoalimentée d'EnOcean. Associée aux profils d'équipement EnOcean (EEP) développés par l'Alliance EnOcean, cette norme internationale pose les fondements d'une technologie sans fil totalement intéropérable, ouverte et comparable aux normes Bluetooth et WiFi.

Cette nouvelle norme est destinée aux capteurs radio et aux réseaux de capteurs radio ultra basse consommation. Elle intègre également les réseaux de capteurs qui s'appuient sur l'Energy Harvesting pour puiser leur énergie dans leur environnement, que ce soit à partir de mouvements, de lumière ou de différences de température. Ce principe permet d'utiliser des systèmes de commande électronique qui fonctionnent indépendamment d'une alimentation externe. EnOcean GmbH, qui développe la technologie radio sans pile, est un pionnier du domaine. Depuis plus de dix ans, la société fabrique et commercialise des solutions de capteurs radio sans maintenance pour l'automatisation des bâtiments et les applications industrielles. Les produits basés sur la technologie EnOcean sont actuellement installés dans plus de 250 000 bâtiments à travers le monde. Pour en savoir plus : EnOcean.
Le 100 % renouvelables est possible !
© Mai 2012 Cup Press

Le 100 % renouvelables est possible !L'humanité a une production énergétique primaire de 492 EJ/an (chiffre 2008). Un EJ (exajoule) correspond à un milliard de milliards de joules soit 277,8 TWh).

L'hydroélectricité est estimée à 147 EJ/an.

La biomasse est estimée à 1 260 EJ/an.

Le potentiel éolien mondial est estimé à 6 000 EJ/an.

Le potentiel théorique des océans est estimé à 7 400 EJ/an.

Le soleil envoie à la surface terrestre 3,9 millions d'EJ/an, soit 8 000 fois ce que nous consommons.

Enfin, la chaleur de la Terre, la géothermie, correspond à 12 600 milliards d'EJ, dont 5 400 milliards au niveau de la croûte terrestre, soit 10 975 milliard de fois ce que nous consommons.

Une fraction infime de l'énergie disponible autour de nous suffit à l'activité de l'humanité entière. Les technologies actuelles permettent déjà de la capter, il suffit de le vouloir, c'est donc purement une question politique.

Selon le WWF, cet objectif est atteignable en 2050, en hiérarchisant les énergies renouvelables et en ayant recours aux réseaux intelligents (smarts grids). Le recours à la bioénergie (combustion de bois ou déchets végétaux par exemple) sera utilisée en dernier recours.

Le professeur Mark JACOBSON de l'université de Stanford, en Californie, à l'origine du scénario WWS (Wind Water Sun) va encore plus loin. Selon lui, le 100 % renouvelables est possible dès 2030, sans recours à la biomasse. Outre le problème des émissions de CO2, toute combustion entraîne une pollution, fléau dont nous devons nous débarrasser pour nos villes selon le professeur.
Le recours au stockage n'est pas non plus nécessaire, si l'on combine quatre énergies : hydraulique, soleil, vent et géothermie. Ce mix permet de fournir l'énergie nécessaire à toute heure de la journée, tout au long de l'année. Ce scénario est particulièrement adapté à l'Europe qui dispose à la fois de ressources hydrauliques (Alpes, Scandinavie), de vent et de soleil.
Dans le scénario WWS, le stockage nécessaire d'électricité ne dépasse pas 0,2 %. Il pourrait s'effectuer sous forme d'hydrogène ou en utilisant les batteries du parc automobile électrique.

(Sources : Systèmes solaires n°204-2011 et http://www.stanford.edu/group/efmh/jacobson)
Pour en savoir plus : ObservEr.
La maison positive arrive
© Avril 2012 Cup Press

La maison positive arriveLa maison positive, en avance sur la réglementation thermique existe déjà. C'est le CONCEPT MFC 2020, une maison à énergie positive, décarbonnée, associée à un véhicule électrique, une BMW ActiveE. Cette maison résout l'équation "habitat individuel + transport = zéro énergie + zéro CO2". Cette maison à énergie positive, initiée par le Groupe Maisons France Confort est le fruit d'un partenariat entre dix-sept entreprises.
Bâtiment à énergie positive, elle produit plus d'énergie que ce qu'elle consomme ! Elle est ainsi un bâtiment totalement en phase avec l'ère de l'après pétrole et à ce titre, a obtenu le soutien de l'ADEME.
Grâce au choix de solutions techniques performantes, elle affiche ainsi une consommation en énergie primaire proche de 100 kWh/m2/an pour le chauffage, le rafraîchissement, l'eau chaude sanitaire, la ventilation, l'éclairage et la bureautique. Pour en savoir plus : Concept MFC 2020.
Le petit éolien citoyen
© Février 2012 Cup Press

Le petit éolien citoyenM. et Mme CHERVET sont responsables de chambre d'hôtes à ST ETIENNE SUR REYSSOUZE dans l’Ain. Ils ont décidé de produire de l’énergie avec deux éoliennes domestiques en collaboration avec Ecolia. D’origine écossaise, les machines qui ont fait leurs preuves depuis 25 ans, disposent d’un procédé exclusif de plan de voilure variable. Cette technologie permet de produire dans de nombreuses conditions de vent en limitant les efforts mécaniques.
C’est une vraie dimension écologique qui est mise en avant tous les jours avec le souci d’effacer leur empreinte carbone.
L'activité de M. et Mme CHERVET leur permet de recevoir de nombreux touristes amateurs de produits sains et d’authenticité. Cela leur permet de démontrer que, malgré les réticences et les a priori d’élus locaux souvent mal informés, la possibilité d’agir en citoyen est possible. Avec un accompagnement convenable de leur mairie, M. et Mme CHERVET auraient pu installer leurs éoliennes à 15 m de hauteur permettant ainsi une démonstration plus pertinente sur les productions générées, mais cela ne fut pas le cas.
Pour autant il s’agit d’un bel exemple à relayer. Ces actes positifs pour notre planète sont trop souvent sujets à polémique et le seul moyen de lutter contre les a priori est sans doute de faire connaître, au plus grand nombre, l’expérience de citoyens qui décident de devenir acteur de notre futur. Pour en savoir plus : Ecolia.
Façade 3 en 1
© Décembre 2011 Cup Press

Façade 3 en 1Voici un produit innovant primé à Batimat 2001, trois en un : isolant, photovoltaïque et améliorant l'inertie thermique. Ce système pouvant être autonome et personnalisé, s'adapte aux conditions environnementales et contribue à la réduction des émissions de CO2 avec pour objectif que le taux de réchauffement climatique ne dépasse pas 2°.
Ce système est une avancée importante dans la conception de bâtiments à énergie positive, puisqu'il intègre 3 couches mobiles pour l'isolation, la protection solaire et la production d'énergie photovoltaïque, qui sont activées en fonction des besoins. L'utilisation conjointe de ces panneaux et de la paroi thermodynamique garantit la performance énergétique (coefficient Uw = 0,5 W /m2.K). L'utilisation de matériaux à changement de phase insérés dans la paroi thermo-active permet le refroidissement passif des logements sans recours aux énergies primaires. Ce système permet au bâtiment de tendre vers l'autoconsommation. Pour en savoir plus : Schüco.
Optez pour le Confort Bois
© Octobre 2011 Cup Press

Optez pour le Confort BoisVous souhaitez une maison confortable et respectueuse de l'environnement ? Confort Bois, créateur et architecte de bois vous propose son expertise qui s’échelonne sur un peu plus d’une dizaine d’année. Il est parmi les pionniers et s’engage depuis 2004 dans la réalisation de maisons passives et maisons bioclimatiques qui respectent le confort et la santé des occupants. C’est une référence pour des maisons modernes et performantes en France. Le service proposé est personnalisé selon les goûts et attentes du client.
Pourquoi le bois avant tout ? Car il apparaît comme l'un des meilleurs matériaux offrant fiabilité, esthétisme et respect de l'écologie.
Une maison en bois utilise un matériau renouvelable qui ne dégage pas d’émissions de dioxyde de carbone. La construction est sèche à la différence d’un chantier classique et beaucoup plus rapide en terme de délais. Elle peut se construire sur tout type de terrain. Avec une isolation rapportée, elle est très performante énergétiquement. La construction bois est naturellement adaptée aux économies de chauffage.
Opter pour une maison architecte bois, c'est réduire son impact environnemental de construction. La quantité d’énergie consommée lors de la fabrication d’une maison bois est au moins dix fois inférieure à celle qui est dépensé pour une maison conventionnelle. Pour en savoir plus : Confort Bois.

Deb.Prec. 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 Suiv.Fin


© 1997-2017 Cup Press - Tous droits réservés - Reproduction interdite - Infos légales
Electroménager - Maisons de vacances - Publicité maison - Jardin & jardinage