CommeUnPro.com
Ecran de sous-toiture en lin
© Août 2010 Cup Press

Ecran de sous-toiture en linUtilisée depuis l’Antiquité, la fibre de lin a toujours été appréciée pour ses qualités mécaniques ainsi que pour sa longévité. Elle entre aujourd’hui dans la composition des tuyaux de pompier, des sacs postaux ou des toiles de tente… C’est également la base du premier écran de sous-toiture totalement écologique mis au point par Soprema. Flaxline s’utilise également en pare-pluie sur les murs de façade. Les fibres de lin lui confèrent des performances techniques exceptionnelles : une respirabilité due à sa haute perméabilité à la vapeur d’eau (Sd inférieur à 1 cm), en même temps qu’une imperméabilité à l’eau ; une résistance à la traction et à la déchirure au clou remarquable ; des performances mécaniques largement supérieures à celles nécessaires au classement TR3 ; une légèreté (seulement 180g /m2) qui rend les rouleaux faciles à manipuler. On peut utiliser Flaxline dans tous les types de constructions : résidentiel (individuel ou collectif) ou non (Privé ou Etablissement recevant du public), local à usage industriel… en neuf comme en réfection et rénovation. Au-delà de la sécurité qui résulte de sa structure micro fibreuse, le produit présente un confort de pose hors du commun, un toucher doux et une couleur agréable. Il peut très bien rester apparent en sous-face, par exemple sous un auvent ou une avancée de toit. Longueur d’un rouleau : 50 m par 1,5 m de large. Poids : 13,5 kg. En vente dans les négoces en matériaux. Pour en savoir plus : Soprema.
A chaque région sa tuile
© Septembre 2009 Cup Press

A chaque région sa tuilePour le Grand Ouest, de la côte atlantique aux bords de la Garonne, c’est Galléane 12 qui s’affiche. On connaissait déjà cette belle tuile en terre cuite… elle vient s’enrichir d’un nouveau coloris. Non contente de ses Rose, Rouge, Silvacane Littoral, Silvacane Xahara, Rouge vieilli, Cuivre et Pierre de Soleil, elle arbore maintenant le Rouge Occitan. Il se compose de rouge naturel et d’orange cuivré, moucheté de noir pour renforcer son caractère régional. Galléane 12, de chez Monier, s’intègre aussi bien sur des toitures rénovées que sur des couvertures neuves. C’est une tuile grand moule fort galbe (12 au m2), qui rappelle les tuiles canal traditionnelles : un cornet rond, un fond courbe prononcé, et un jeu d’ombre et de lumière entre courant et couvert. Elle mesure 28,5 x 47,3 cm. A l’opposé géographique, pour l’Est de la France, Monier propose Opal, première tuile plate écaille en terre cuite. De 18 x 38 cm, elle existe en finition émaillée (Bleu Brillant, Noir Brillant, Vert Brillant). Cette caractéristique, associée à une large palette de coloris (Rouge Naturel, Rouge Cuivré, Rouge Flammé, Brun Foncé), offre aux architectes un large champ d’expression pour réaliser des éléments décoratifs sur les toitures. Non coupants, les bords de la tuile offrent aux couvreurs confort et sécurité. Quant au Nord et au Centre de la France, il n’est pas en reste : Fontenelle, en terre cuite elle aussi (20 tuiles au m2), dans la catégorie petit moule à aspect plat. Elle mesure 24,4 x 35 cm. Avec sa forme longitudinale, ses lignes épurées et ses coloris authentiques, elle apporte une touche de modernité à la toiture. On peut trouver tous ces modèles de tuiles dans les négoces. Pour en savoir plus : Monier.
Du lin sous la toiture
© Septembre 2009 Cup Press

Du lin sous la toitureJusqu’à présent, les écrans de sous-toiture étaient fabriqués à partir de la pétrochimie. A l’heure du développement durable et des produits naturels, Soprema lance Flaxline, écran de sous-toiture et pare-pluie à base de fibres naturelles de lin. Les propriétés du matériau confèrent à ce produit inédit des performances techniques exceptionnelles. Il est qualifié THPV : très hautement imperméable à la vapeur d’eau. En même temps, il se révèle 10 fois plus respirant que ses prédécesseurs, avec une valeur Sd = 0,008 m qui bat tous les records. Sa résistance à la traction (2 à 3 fois supérieure à la moyenne) et sa remarquable résistance à la déchirure au clou permettent un entraxe chevrons de 120 cm. Avec 180 g /m2 de masse surfacique seulement, les rouleaux de Flaxline restent légers (13,5 kg) et faciles à manipuler. Cet écran de sous-toiture s’applique également en pare-pluie sur les murs de façade. Il est utilisable dans tous les types de construction : résidentiel ou non, local à usage industriel... en neuf comme en réfection et rénovation. Il répond aux exigences les plus fortes en termes de performances énergétiques et mécaniques, d’environnement et de sécurité. Son processus de fabrication respecte le matériau de base, naturellement anallergique et antibactérien. Homogénéisées et cardées, les fibres forment un matelas confortable autour d’une discrète grille de renfort, nécessaire aux performances de résistance aux clous. De couleur agréable et lumineuse, Flaxline peut rester apparent en sous-face, par exemple sous un auvent ou une avancée de toit. Un rouleau permet de couvrir 75 m2. En vente dans les négoces en matériaux. Pour en savoir plus : Soprema.
Des tuiles polyvalentes
© Mai 2009 Cup Press

Des tuiles polyvalentesOutre leur aspect pratique et esthétique, les tuiles en terre cuite Koramic apportent de la valeur à votre maison. Vous pouvez en revêtir non seulement la toiture, mais aussi les façades. Il faut dire qu’avec 33 modèles et 204 coloris, on peut largement trouver son bonheur, et pas seulement en architecture contemporaine. Les bâtiments traditionnels dont la toiture doit être changée n’en retireront que plus de cachet. Si vous en profitez pour améliorer l'isolation, les déperditions d’énergie seront par là même évitées, d’où une économie de chauffage appréciable. Sans compter que les aides et subventions amenuisent désormais considérablement la facture : TVA réduite à 5,5 %, crédits d’impôts, prêts à l’amélioration à l’habitat, prêt d’accession sociale, prêt à taux 0, subventions de l’ANAH… applicables selon chaque cas de figure. La tuile terre cuite présente de nombreux avantages par ses qualités d’étanchéité et de grande résistance mécanique. Toute la gamme Koramic bénéficie des certifications NF, BENOR, DIN et possède une garantie de trente ans. L’usage en bardage, favorisé par une large palette d’aspects et de teintes – brun, rouge, anthracite, ardoisé, nuagé, émaillé… est une bonne occasion de réaliser une isolation par l’extérieur (ITE). On peut ainsi respecter les styles régionaux et les goûts de chacun, avec des tuiles plates ou galbées, et la même rapidité et souplesse de mise en œuvre qu’en toiture. L’usage en façade permet d’autre part de corriger les irrégularités éventuelles de celle-ci. Pour en savoir plus : Koramic.
Quelle tuile !
© Mars 2009 Cup Press

Quelle tuile !Belle et solide, la première tuile bitumée a fait son apparition. Onduvilla se fait forte de recouvrir les abris de jardin, kiosques, commerces de bord de plage et autres pergolas, en neuf ou en rénovation. Légère et facile à poser, Onduline contribue à réaliser des constructions économiques et durables. Elle est fabriquée à partir d’un procédé monocouche mélangeant des fibres naturelles, du bitume, des résines et des pigments (3 teintes). Par son aspect très soigné, elle rappelle la tuile traditionnelle en terre cuite. Le procédé de coloration rend chaque élément différent et sa texture très naturelle. Terracotta, rouge ou noire, Onduvilla revêt les toitures d’une sobre élégance. Elle est certifiée ISO 9001-2000, affiche de hautes performances d’étanchéité et bénéficie d’une garantie de dix ans. Très légère (4 kg /m2), elle est aisée à transporter, à manipuler et à mettre en œuvre. Sa pose s’effectue dans le sens contraire du vent dominant, du bas vers le haut de la toiture en alignant le premier élément le long de la gouttière. La découpe ne nécessite qu’un cutter, une scie sauteuse ou circulaire. Les tuiles se clouent simplement sur support bois continu ou discontinu. Des nervures spéciales sont prévues pour guider la superposition des éléments. La partie plate de chacun d’entre eux permet de marcher dessus en toute sécurité. Les faîtières se placent avec un recouvrement de 10 cm entre elles, et se fixent sur chaque sommet d’onde des tuiles à l’aide de pointes Onduline à tête moulée. Pour en savoir plus : Onduline.
Des tuiles canal on ne peut plus typiques
© Décembre 2008 Cup Press

Des tuiles canal on ne peut plus typiquesOn peut aimer la tradition sans pour autant se priver des avantages de la modernité. Et l’on peut respecter le style de sa région tout en faisant appel à des produits technologiquement avancés. Pour ce qui concerne les toitures, et pour la zone géographique de la Vendée, des Charentes, du Midi-Pyrénées et de l’Aquitaine, Imerys Toiture a mis au point la Canal S, tuile dédiée au Grand Sud-Ouest. Elle reproduit parfaitement la tuile canal traditionnelle, imitant jusqu’à… ses imperfections ! Et les toits qui s’en habillent, au lieu de paraître flambant neufs et de choquer par leur artificielle nouveauté, se fondent dans le paysage. Ils ne détonnent pas et s’intègrent harmonieusement aux toitures d’antan. C’est que la Canal S, produite sur le site landais de Saint-Geours d’Auribat et toute performante qu’elle soit, puise son esthétique dans son contexte d’origine. Qualité, résistance et durabilité constituent les atouts majeurs de la nouvelle venue, tout aussi tronconique que son aînée : le diamètre de base est plus petit à une extrémité qu’à l’autre. Le diamètre de base extérieur du haut de la tuile est le même que celui de l’intérieur du bas de la tuile, ce qui permet de les emboîter. La Canal S existe actuellement dans le coloris Paysage, qui sera suivi d’un large éventail de teintes pour « coller » encore plus aux patrimoines architecturaux locaux. Adaptée au bord de mer, elle ne craint nullement les intempéries du littoral atlantique. Pour en savoir plus : Imerys.

1 2 3 4 5 Suiv.Fin


© 1997-2016 Cup Press - Tous droits réservés - Reproduction interdite - Infos légales
Electroménager - Actu maison - Publicité maison - Jardin & jardinage