CommeUnPro.com
Vous avez dit BVG ?
© Décembre 2008 Cup Press

Vous avez dit BVG ?Ni BCG ni TGV, encore moins TGB… et pourtant voici un sigle qui va vous rendre bien des services ! Vous donnez votre langue au chat ? Il s’agit tout simplement de la Brique à Grande Vitesse. Un produit phare de Bouyer Leroux, spécialisé dans le concept de la maison en terre cuite et donc soucieux de développement durable. La BGV est une brique rectifiée de 20 cm de largeur à perforations verticales, avec une bonne base isolante et de hautes performances mécaniques. On l’utilise pour réaliser des murs porteurs, en particulier dans les maisons individuelles et les bâtiments collectifs. Son grand format assure un gain de productivité jusqu’à 30 % (6,4 briques au m2). Et deux poignées situées sur ses côtés la rendent très maniable. Trois variantes se partagent l’appellation : BGV Thermo, BGV Primo et BGV Costo. La première, de dimensions L 500 x l 200 x H 314 mm, se classe en maçonnerie isolante de type A. Sa résistance thermique atteint 1 m2.K/W. Son prix public au m2 est de 24 EUR HT (colle comprise, hors pose). Une gamme de produits complémentaires permet de corriger très efficacement les ponts thermiques. La BGV Primo, quant à elle, composée d’un mélange d’argiles, offre également une résistance thermique intéressante : 0,75 m2.K/W. BGV Costo, enfin, a été spécialement conçue pour le marché du résidentiel collectif, avec des résistances mécaniques et au feu renforcées. Sa résistance thermique est de 0,85 m2.K/W. Pour en savoir plus : Bouyer Leroux.
Mégabrique, maxi confort
© Juin 2008 Cup Press

Mégabrique, maxi confortL’engouement pour les planchers chauffants a amené Bouyer Leroux à adapter les dimensions de sa Mégabrique. Avec une hauteur de 330 mm, la Mégabrique Sibo facilite le travail des plâtriers. Ce mode de chauffage nécessite en effet une plus grande hauteur sous plafond et, grâce à leur centimètre supplémentaire, 8 briques permettent d’atteindre la hauteur requise. En doublage, le modèle utilisé pour la cloison fera 4 cm d’épaisseur (prix au m2 : 7,43 € HT), et 5 cm en distribution (8,25 € HT). Les modèles en 320 mm de hauteur restant bien sûr disponibles. Les Mégabriques s’assemblent avec une simple poche à colle, à deux mains et sans truelle. Le système d’emboîtement horizontal et l’usage de règles à vérins facilitent l’alignement lors du montage de la cloison. Et les manutentions sont limitées du fait des dimensions ingénieusement définies : 4,6 Mégabriques Sibo suffisent pour 1 m2. Matériau naturel, isolant et durable, la terre cuite correspond aux préoccupations actuelles en matière de confort et d’économies d’énergie. C’est à la fois un régulateur thermique, du fait de sa forte inertie, un isolant acoustique efficace et un excellent défenseur contre l’humidité : sa nature exclusivement minérale empêche toute apparition de moisissure. Dans une salle de bains ou une cuisine, elle évite ainsi tout risque de décollage de la faïence ou du carrelage. Enfin, totalement incombustible, elle constitue avec son enduit une barrière infranchissable face à un incendie. On trouve les Mégabriques chez les négociants en matériaux. Pour en savoir plus : Bouyer Leroux.
Une chape sèche en ciment
© Juin 2008 Cup Press

Une chape sèche en cimentManiable, prête à poser, résistante et isolante, la nouvelle plaque Aquapanel Floor évite à l’utilisateur plusieurs étapes dans la réalisation du chantier, lui procurant un gain de temps considérable. Plus besoin de mélange, de lissage, de vissage ni de temps de séchage (12 heures seulement pour la colle, par rapport à 28 jours pour les chapes ciment traditionnelles). Pas de temps d’attente pour la première mise en circulation ni pour la mise en charge, et pas de retrait non plus. Les plaques, en ciment 100 % Portland, arborent des dimensions optimisées (600 x 900 x 22 mm) qui rendent leur manipulation aisée, de même que leur poids réduit (36 kg /m2). La pose et l’assemblage s’effectuent avec les accessoires dédiés – lève-plaque, buse spéciale pour cartouche de colle, colle PU Floor nouvelle version, clavette – et par simple collage. La clavette en polypropylène, mesurant 60 x 23 x 4 mm, est entièrement usinée et résistante à la corrosion. Les plaques se fixent entre elles à joints croisés. Elles présentent une rainure centrale et des bords rainurés sur les quatre côtés, qui viennent remplacer les feuillures de la première génération Aquapanel Floor de Knauf. Elles confèrent aux sols une exceptionnelle longévité puisqu’elles ne se fissurent pas, pas plus qu’elles ne s’effritent ou ne se cassent. À l’intérieur des locaux, elles protègent à 100 % de l’humidité, préservent efficacement contre le feu (classées MO) et les chocs. La dureté de leur surface garantit une très bonne isolation thermique et un affaiblissement acoustique important. Aquapanel Floor est également tout indiquée pour la réhabilitation, et pour la rénovation d’anciens planchers bois. Pour en savoir plus : Knauf.
Les termites ne passeront pas !
© Mai 2008 Cup Press

Les termites ne passeront pas !Avides de matériaux cellulosiques (bois, papier, carton, tissu) et aussi de matériaux tendres (plastique, plâtre), les termites représentent un redoutable fléau pour les habitations. Même des matériaux plus durs comme le béton, le ciment ou la pierre ne leur font pas peur, et ils s’attaquent à leur surface. Ces insectes ravageurs vivent en colonie et progressent dans le sol via les conduits : canalisations, vides sanitaires, gaines électriques, fissures ou jointements. Difficilement décelables, ils engloutissent tout sur leur passage en creusant des galeries dans le bois et les matériaux de construction. Comment faire face à ces dangereux envahisseurs sachant que, depuis le 1er novembre 2007, l’épandage de produits chimiques liquides sur les sols est – heureusement – interdit ? Cecil Professionnel a mis au point une barrière infranchissable et écologique : le Termifilm UV+. Il s’agit d’un procédé physico-chimique qui intègre les molécules termicides (perméthrine) directement dans le polyéthylène du film protecteur. Epais de 150 µ, celui-ci permet d’isoler la totalité de la construction – qu’elle soit traditionnelle ou ossature bois –, les fondations et les dalles du sol. Le termicide est fixé dans la matière et le film ne peut donc pas se délaver dans le sol. Le Termifilm UV+ est certifié par le Centre Technique du Bois et de l’Ameublement (CTBA), dans le cadre des traitements préventifs contre les termites. Agissant à la fois de façon répulsive et létale par contact, il se révèle efficace pendant plus de dix ans. Le taux de mortalité des insectes est de 100 % dans les 24 heures après un contact de quelques minutes avec le film. Prix indicatif HT au m2 : 5 à 6 €. Réseau de distribution : négoces.
La chape qui s’aplanit toute seule
© Avril 2008 Cup Press

La chape qui s’aplanit toute seuleCarreleurs et chapistes se réjouissent de l’existence de Kalkiss, produit breveté du groupe VM Matériaux qui a obtenu l’Avis Technique n° 12/07-1499. Cette chape fluide autonivelante à base de liants hydrauliques est destinée à une mise en œuvre à l’intérieur d’un bâtiment, en neuf ou en rénovation. Elle peut être utilisée en chape adhérente sur support béton et en chape désolidarisée ou flottante sur tout type de support. Elle convient également pour l’enrobage des planchers chauffants. Par rapport aux chapes traditionnelles, Kalkiss présente l’avantage d’assurer une parfaite planéité du fait de sa fluidité. Elle est tout à fait compatible avec les produits de liaisonnement pour les revêtements du type parquets flottants ou collés, carrelages, revêtements souples, résines et peintures. Toujours grâce à sa fluidité, la chape n’a pas besoin d’être tirée, mais simplement répartie en phase de coulage. La suppression de la phase de talochage fournit un gain de temps précieux et réduit la pénibilité du travail. La mise en œuvre est facilitée par l’utilisation d’une pompe spécifique pour mortier fluide. Pour une sécurité maximale, la manipulation de ce produit est toujours effectuée par un applicateur agréé VM Béton, conformément à l’Avis Technique. La résistance de Kalkiss à la compression à 28 jours est supérieure à 20 MPa, tandis que sa résistance à la flexion à 28 jours est supérieure à 4 MPa. Pour en savoir plus : VM Matériaux.
Halte au bruit !
© Avril 2008 Cup Press

Halte au bruit !Rien de plus insupportable que les bruits qui courent… à travers le plancher, le plafond ou les cloisons. D’après une enquête menée par l’Observatoire de l’Acoustique dans l’Habitat Ipsos/Placoplatre, il s’agit même de la première nuisance impliquant un déménagement. Au hit parade des intrusions sonores : les bruits de pas et de talons, de télévision et de radio, les disputes ou conversations très animées, les aboiements de chien. Sans parler des pleurs de bébé, des fêtes tardives, des instruments de musique, des travaux ou des aspirateurs… D’après l’enquête, 57 % des français se plaignent du bruit provenant de l’extérieur ou du voisinage, et 87 % d’entre eux se disent gênés par des bruits venant de leur propre logement. La solution ? Revoir l’isolation phonique des appartements. Dans ce but, Placoplatre a conçu Placo Phonique, la première plaque de plâtre acoustique pour l’habitat. Une innovation capitale qui a nécessité trois ans de recherche et qui permet de diviser les nuisances sonores par 2. De même épaisseur que la plaque classique BA 13, celle-ci possède une structure cristalline de gypse spécifique, avec des composants amortissants entièrement naturels. Elle s’installe de la même façon que la BA 13 et la remplace dans toutes ses applications : cloison, doublage, plafond. On la reconnaît facilement à sa couleur bleue, et on peut la doubler au besoin pour un plus grand confort. Pour en savoir plus : Placo.

Deb.Prec. 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 Suiv.Fin


© 1997-2017 Cup Press - Tous droits réservés - Reproduction interdite - Infos légales
Electroménager - Annuaire maison - Publicité maison - Jardin & jardinage